ETUDE ROCAMUNDO (40 à 400 habitants) hiver-été

I) ETAT DES LIEUX :

1. Village en haut d’une colline

II) CONTRAINTES DU SITE :

1. Perméabilité faible
2. Abattement conforme à la classe D3* voir D4*

(*) DBO5 ≤ 25 – 35mg/L

Terrain en pente propice à l’écoulement gravitaire

Zone de traitement, pressentie

III) CHOIX DES FILIERES :

La détermination des filières est liée aux contraintes du site.

Le choix entre les deux sera fonction de la place disponible et de l’analyse financière.

Etat du rejet de l’écoulement dans la nature

III_1) Filière N°1 :
(Eté) EH = 270*
(Hiver) EH = 80
Superficie = 2000 m2

Le nombre d’EH en été, est défini pour que le fonctionnement maximal de la station corresponde à 1,5 fois la charge nominale*. Cette valeur servira de base pour le calcul des paramètres des différents filtres. Une utilisation adaptée de la station pendant la saison basse, alliée aux faibles températures, permettra d’adapter le fonctionnement nominal de la station aux contraintes de population et météorologiques hivernales.

Eté : Fosse septique -> Filtration Verticale -> Filtration Horizontale
Hiver : Fosse septique -> Filtration Horizontale

  • Fosse septique : Celle-ci servira de liquéfacteur et de décanteur. Elle permet d’améliorer la constance de la concentration en DBO de l’effluent pour une population donnée. La décantation primaire diminue le risque de colmatage, par les MES, des filtres de traitement. Un curage annuel de la fosse est recommandé.
  • Filtres verticaux plantés: Permet un bon abattement pour une surface minimale. La présence de roseaux diminue le risque de colmatage et évite une évaporation trop rapide. Afin d’éviter un contact trop proche avec la nappe ce filtre sera monté sur tertre. Ces filtres doivent « se reposer » pendant l’hiver et un faucarde est impératif lors de son arrêt.
  • Filtres horizontauxplantés : L’été, en deuxième étage, leurs présences permettent une bonne finition avant le rejet final. L’hiver ces filtres seront suffisants pour la faible population. Creusés dans le sol, une remontée de nappe ne gène pas leur fonctionnement.

III_2) Filière N°2 :
EH = 400
Superficie =6000 m2

Lagunage naturel – > Filtration sur peupliers

  • Lagunage naturel : Peu sensible à une remontée de nappe, ne nécessite pas la présence d’une fosse septique. Fonctionnant aussi bien l’hiver que l’été, il permet d’avoir qu’un seul mode de fonctionnement pour la filière. Un curage de l’étang tous les cinq ans sera nécessaire.
  • Filtration sur peupliers: Ceux-ci par leur capacité d’évapotranspiration, permettent un rabattement de la nappe si celle-ci affleure trop. En deuxième étage la filtration permet l’été une bonne résorption des eaux d’écoulement du lagunage et l’hiver améliore les performances du lagunage. La présence de drains enterrés met hors gel, l’écoulement. Un élagage des arbres tous les cinq ans est nécessaire.

IV) DESCRIPTION DES FILIERES :

IV_1) Filière N°1 : 270 EH a.

a. Description :

Prétraitement : fosse septique

Traitement :

– Premier étage : 3 filtres à sable verticaux plantés (roseaux) Ils seront alimentés par une pompe

– Deuxième étage : 2 filtres à gravier horizontaux plantés Ils seront alimentés en continue gravitairement soit par le filtre vertical pendant la saison haute ou directement par un écoulement continu issu de la fosse septique.

b. Fonctionnement :

Saison haute -> durée de fonctionnement : 5 mois

– Les deux filtres verticaux du premier étage fonctionnent alternativement de façon hebdomadaire. L’alimentation est assurée par bâchées via une pompe. Les deux filtres du deuxième étage fonctionneront ensemble et seront aussi alimentées en continu.

– Les deux filtres du premier étage sont dimensionnés pour 270EqH chacun. Chaque filtre du deuxième étage pour 80EqH.

Saison basse -> durée de fonctionnement : 7 mois

– Le premier étage sera court-circuité et l’alimentation se fera directement sur le deuxième étage. Les filtres seront alimentés alternativement chaque semaine en continu.

IV_2) Filière N°2 : 400 EH

a. Description et fonctionnement :

– Le bassin est alimenté en continu. Celui-ci par surverse ou par pompage alimente une cuve tampon.

– Les drains des peupliers sont alimentés par bâchées. Le volume de chacune correspond au volume disponible dans les tuyaux d’épandage. Le système de chasse qui vidange la cuve tampon, sera soit un système à augets basculants ou à siphon autoamorçant. Si le dénivelé, entre la sortie du lagunage et les drains, n’est pas suffisant, environ 50 cm, une alimentation par pompe sera nécessaire.

V) DESCRIPTION TECHNIQUE :

V_1) Filière N°1 : 270 EH

Volume de la fosse septique :

Conclusion : Volume de la fosse : 45 m3

Bassin tampon :

Conception du filtre à sable à écoulement vertical planté de roseaux : 270

EH Conception du filtre à gravier à écoulement horizontal : 100EH

Les peupliers sont adaptés au terrain

V_2) Filière N°2 : 400 EH

Cette filière fonctionnant sans alternance des différents étages, aussi bien l’été que l’hiver, impose un dimensionnement nominal qui doit éviter un colmatage intempestif. La station sera donc dimensionnée pour le nombre d’EH de la saison haute. Une utilisation plus restreinte pendant l’hiver n’est pas préjudiciable au fonctionnement de la station (effet tampon du bassin de lagunage et métabolisme faible des peupliers).

Prévision d’alimentation journalière : 60 m3

Dimensionnement du bassin de lagunage : 400 EH

Dimensionnement du filtre sur peupliers : 400 EH